En savoir plus sur l’argent

L’argent, en latin argentum, est un métal noble qui se caractérise par une couleur blanche, claire et argentée.Il compte parmi les métaux précieux qui se distinguent par une stabilité chimique élevée.

Cependant, l’argent est bien plus qu’un métal précieux, dont les propriétés antimicrobiennes et antifongiques sont connues depuis des milliers d’années.

3 500 ans avant J.-C., l’argent était utilisé en Égypte pour fabriquer des pièces de monnaie.Environ 2 500 ans plus tard, on savait en médecine que l’eau resterait potable plus longtemps si elle était conservée dans des récipients en argent.Les premières mentions écrites de la signification médicale de l’argent proviennent des travaux du légendaire Jabir ibn Hayyan de la seconde moitié du Xe siècle.Le médecin et philosophe Avicenne (980-1037), qui a fait ses études à Bagdad, utilisait lui aussi l’argent en médecine.

L’argent était déjà connu dans la médecine indienne ancienne; c’est sous l’Empire romain que son utilisation s’est répandue dans la lutte contre les bactéries et les champignons.Toutes les maisons patriciennes conservaient la nourriture dans des récipients en argent et des pièces en argent étaient posées dans le lait et autres liquides.

Les propriétés bactéricides de l’argent ont également été utilisées au Moyen Âge.Stocker des liquides dans des récipients en argent, boire dans des tasses en argent ou insérer des pièces d’argent dans du lait, du vin ou de l’eau prolongeait la durée de conservation des liquides en les gardant frais plus longtemps.Au Moyen Âge, l’argent protégeait principalement les classes supérieures, qui utilisaient à table exclusivement des vases et des couverts en argent.Cela les aidait à ne pas être infectés par la peste, dite la mort noire.On savait déjà à l’époque que les agents pathogènes ne pouvaient pas survivre en présence d’argent; les aliments étaient donc également stockés dans des récipients en argent.

Même les récipients pour l’eau bénite dans les églises étaient en argent, l’eau qu’ils contenaient était pratiquement stérilisée.

Les colons américains mettaient un dollar en argent dans le lait pour en ralentir le processus de péremption.En Australie, les colons suspendaient des fourchettes et des cuillères en argent dans les récipients d’eau pour éviter sa contamination.

Les progrès de la science au XIXe siècle ont permis de constater non seulement la présence de bactéries, mais aussi la capacité de l’argent à réduire leur nombre.Pour cette raison, la solution d’argent était utilisée comme antiseptique pour les brûlures et d’autres maux.

Nous classons l’argent parmi les antiseptiques qui agissent sur toutes les souches (types) de bactéries et levures (champignons) car il présente le risque de développer une résistance extrêmement faible.En revanche, l’argent peut combattre une infection causée par des bactéries résistantes devenues insensibles aux antibiotiques courants.

Quand est-il préférable de ne pas utiliser de produits contenant de l’argent ? - Si vous êtes hypersensible ou allergique à l’argent.De plus, les matériaux contenant de l’argent ne peuvent pas être utilisés sur les sites d’imagerie par rayons X, par ultrasons ou par résonance magnétique.